Profil des touristes

Le profil des touristes

Le nombre de touristes accueillis est sans commune mesure avec la composition d’un “ménage” au sens INSEE du terme (1,93).

Le nombre moyen de touristes accueillis par logements touristiques est très supérieur 1.93. Il se situe entre 3 et 6 personnes. Mais il s’agit encore de chiffres à affiner car sur Paris certains meublés touristiques hébergent régulièrement jusqu’à 10 touristes même sur des surfaces ne dépassant pas les 39m2, quand ce n’est pas dans des caves !

Seconde incidence directe : cela signifie qu’en 2016, ce sont entre 80 000 touristes (hypothèse basse) et plus de 200 000 touristes qui ont profité chaque jour de ces structures de meublées touristiques loués à la journée à Paris

« On vient pour faire la fête »

La pratique des utilisateurs de meublés touristiques journaliers diffère beaucoup de celle du public fréquentant les hôtels. Même s’il est difficile de préciser le pourcentage des touristes venant en couple (2 personnes), de ceux qui viennent en famille (3 à 4 personnes), de ceux venant en groupe (+4 personnes)… une tendance à la massification du nombre de touristes par lieu s’accentue depuis 2014.

Les meublés touristiques ont de plus en plus tendance à réunir des populations en plus fort effectif que les hôtels et surtout en « visite éclair » de plus en plus tournés vers de très court séjours : 1 à 2 nuits et pratiquant le « chill out ».

Plus que la découverte de la ville : « les touristes se réunissent dans un lieu de location, avec des amis venant parfois de villes différentes, arrivant parfois en plusieurs fois dans la journée et présents dans le même logement avant tout pour faire la fête : des fêtes éclair, bruyantes, désinhibées et irrespectueuses du voisinage et des copropriétés.

Accueillir toujours plus de touristes !

Pour plaire et espérer faire venir du monde de plus en plus de propriétaires de logements meublés touristiques journaliers ont modifié leur logement pour que ce dernier offre des capacités d’hébergements supérieures à la « normale » : canapés convertibles, lits superposés, mezzanines et même aménagements de caves en dortoirs !

Ainsi, plus la capacité d’hébergement (le nombre de lit) sera élevée et plus le loyer journalier pourra être élevé : les touristes amortiront le prix final par leur nombre !
Dès lors ce sont de véritables groupes (« hordes ») de touristes qui se donnent rendez-vous dans certains meublés, non pas pour visiter Paris, ils ne sont là que pour 1 à 2 nuits, mais pour venir faire la fête. Engendrant selon les lieux les débordements les plus affligeant : alcoolisme, exhibitions de toutes natures, dégradations des parties communes, nuisances sonores (musique, hurlements…) etc., et en s’en prenant régulièrement et ouvertement aux habitants exaspérés